Pourquoi l’IT ne sort-elle plus tout simplement d’une prise ? 

 

De Rafael Lambauer | 15.08.2017

 

Depuis de nombreuses années, pour les professionnels, « l’IT sortant d’une prise » est un concept synonyme d’une IT facile à obtenir, standardisée et adaptée aux besoins. Cependant, ce n'est pas aussi simple que cela laisse penser.

Desktop as a Service.

Un poste de travail PC génère des frais IT élevés dont les PME notamment, n’ont pas toujours clairement conscience. Desktop as a Service met fin au chaos généré par les nombreuses licences, aux frais élevés engloutis par la maintenance des ordinateurs de bureau, du matériel serveur et des composants logiciels.

 

Des postes de travail standardisés avec toutes les applications souhaitées peuvent être obtenus sur le cloud, ils sont prêts à l’emploi et présentent des coûts flexibles, quel que soit le terminal. Ces postes sont accessibles partout. Ainsi, le cloud permet de répondre aux exigences dynamiques de l’entreprise sans que cela n’implique de frais élevés pour l’infrastructure locale.

 

Le développement rapide des nouvelles technologies telles que le Cloud Computing et la virtualisation demande cependant un changement de perspective. Il faut en permanence développer des applications qui soient évolutives sur différents terminaux, qui puissent être utilisées facilement dans le monde entier par les utilisateurs professionnels et surtout, qui soient rapidement prêtes à l’emploi. Les applications doivent plus que jamais être conçues sur mesure pour des fonctions uniques.

Utiliser correctement les ressources.

Les longues phases de développement que l’on connaissait habituellement par le passé, sont remplacées par la création, les tests, l'intégration et le déploiement continus. Ce que l’on appelle « l’IT sortant d’une prise » ou plus exactement le cloud computing, se complexifie et requiert des partenaires expérimentés pour atteindre le succès souhaité et pouvoir se concentrer sur l'activité principale.

 

En plus des postes de travail standardisés, tous les services web requis peuvent être obtenus auprès d’un même fournisseur et pris en charge de façon professionnelle et individuelle dans un cloud professionnel. Il peut par exemple s’agir d’un hébergement parfaitement adapté aux exigences de l’entreprise, de sa présence sur le web, de la messagerie et de toutes les fonctions Outlook sans compromis ainsi que de la gestion des adresses Internet.

 

Souvent, des ressources IT précieuses sont immobilisées pour des tâches routinières comme l’exécution de nouvelles mises à jour et de correctifs de sécurité. Ici aussi, la solution porte le nom de cloud computing. C’est pourquoi « l’IT sortant de la prise » est quasiment indispensable pour les PME.

L'IT en mutation.

À l’avenir, aura-t-on encore vraiment besoin d’experts en IT ? - Oui, absolument. Le cloud computing ne signifie pas que les entreprises n’auront plus besoin d’aucun expert IT. Les horaires de travail flexibles et les modes de travail nomades posent de nouvelles exigences envers l’IT comme par exemple assurer une disponibilité élevée, la sécurité lors de l’échange des données et une indépendance géographique. Les processus et interfaces doivent sans cesse être adaptés aux exigences croissantes des collaborateurs. Les collaborateurs d’aujourd’hui attendent de pouvoir travailler avec l’appareil de leur choix et ce quel que soit l’endroit où ils se trouvent.

 

Les tendances telles que les modèles de travail flexibles ou l’utilisation d’outils de travail privés ainsi que la pression croissante pour échanger des données rapidement et avec flexibilité, augmentent la complexité et représentent un énorme défi en matière de protection des données et de respect des directives légales. Les utilisateurs ont ici de plus en plus souvent recours à des services cloud qui ne sont ni sûrs ni contrôlables. Cela confronte les professionnels IT a de nouveaux défis en matière de sécurité et de gestion, inhérents aux modes de travail mobiles. De plus, en cas d’incidents non prévisibles, il est nécessaire de pouvoir réagir immédiatement sans que cela n’entraîne d’interruption.

 

C'est pourquoi les entreprises doivent aussi repenser leur façon de garantir l'accès aux contenus pour les collaborateurs qui ne travaillent pas depuis le site de l’entreprise et qui n’utilisent pas les appareils ou les systèmes standards. La sécurité des données doit toujours être la préoccupation numéro 1. Le risque d’une perte de données suite à des dommages élémentaires, un virus ou voire même des attaques de pirates IT doit être réduit au maximum. Les entreprises doivent toujours avoir une longueur d'avance sur les éventuels problèmes IT.

Protégez votre IT.

Les spams représentent plus de 80 % du trafic e-mail actuel. Les frais et les risques de sécurité que cela génère augmentent à une vitesse exponentielle. Il est donc important de disposer d’une solution qui puisse contrer activement cette évolution et qui assure une protection sûre. Les menaces par e-mail doivent être déjouées efficacement et les systèmes délestés. Virus, chevaux de Troie et vers sont certainement les concepts les plus connus en rapport avec la sécurité dans l’informatique.

 

Seule une protection antivirus actuelle offre des fonctions de défense optimales contre les nouvelles menaces. Une installation simple, une protection antivirus toujours actuelle ainsi qu’un Service Desk réagissant immédiatement en cas d’alarme sont absolument indispensables.

Une solution cloud permet de surveiller et de prendre en charge les systèmes IT indépendamment du lieu. Cependant, les données doivent être chiffrées sur le cloud afin d’éviter les utilisations abusives. Les solutions de sauvegarde permettent de renoncer aux bandes ou aux autres supports de sauvegarde coûteux et complexes.

 

La stratégie de sauvegarde de l’entreprise peut être complétée par un élément supplémentaire : les sauvegardes sont disponibles 24h/24 selon les besoins de l’entreprise en question, dans des datacenters suisses au niveau de redondance élevé.

Une migration peut s'avérer avantageuse.

L’argument disant qu’une PME peut quasiment obtenir les services cloud directement à partir d’une prise et que si elle n'est pas satisfaite, elle peut changer de fournisseur aussi simplement que si elle se branchait sur une autre prise, n’est malheureusement pas tout à fait exact et ce en raison des solutions individuelles complexes. Selon le projet et la complexité des systèmes ou processus et services externalisés, il faut compter plusieurs mois pour l’implémentation.

 

Un prestataire IT sérieux et tourné vers ses clients comme l’est Bechtle, se penche tout d’abord sur les besoins et l’infrastructure du client avant que la mise en place puisse commencer. Mais au final, la patience paye et crée la base nécessaire à une collaboration réussie avec le prestataire IT.

Rafael Lambauer

Der Autor und Cloud-Spezialist.

Rafael Lambauer a commencé sa carrière de spécialiste du cloud en tant que médiamaticien, il y a dix ans. Aujourd’hui, il officie comme conseiller client dans le secteur du cloud computing avec une spécialisation dans les secteurs des Managed Services et du cloud computing. Jusqu’à présent, son credo « avec un café et une analyse des besoins rigoureuse, on trouve toujours une solution » lui a toujours réussi. Que ce soit en voyage à explorer une ville, autour d’une bière entre amis ou en randonnée dans les Alpes, Rafael Lambauer adore découvrir de nouvelles choses et passer du temps dans la nature.

 

Rafael Lambauer

Cloud Sales