Les services de cloud privé sont en plein essor dans les entreprises - au détriment de la sécurité.

 

De Stefan Schmid | 01.03.2017

 

Certes, le titre fait peur. Mais il est fort probable que vos collaborateurs travaillent déjà avec le cloud, même si le service IT ne l’a pas encore prévu. La raison : les services de cloud privé sont en plein essor dans les entreprises. Le problème : la sécurité. C'est pourquoi aucune entreprise ne peut se permettre d’ignorer le cloud. Mieux vaut agir que réagir.

Vous connaissez la situation : vous voulez envoyer des documents de 25 Mo. Impossible, le programme de messagerie du destinataire ne l’autorise pas. La solution mondialement connue : Dropbox. Cette solution cloud est super simple, rapide et donc largement utilisée dans les entreprises. Mais la politique interne de l'entreprise stipule clairement que seules les applications du réseau peuvent être utilisées.

 

En pratique, c’est tout autre chose. Il existe de nombreux autres exemples d'applications de la sphère privée qui ont depuis longtemps fait leur entrée dans les entreprises : OneDrive de Microsoft, Evernote pour les notes, de nombreuses applications de Google, ou encore Facebook ou Doodle. La raison est simple : les collaborateurs connaissent sur le bout des doigts ces outils qu’ils utilisent pour leur usage privé, et le compte utilisateur existe déjà. De plus, il est possible de travailler à domicile sur ses propres appareils.

Des doutes quant à la sécurité ? Malheureusement, les collaborateurs ne pensent pas au fait que les données sensibles sont réparties sur la moitié du globe et qu'elles sont transportées à l’extérieur avec des appareils mobiles.

La sécurité avant tout.

La sécurité des données d'entreprise peut être critique pour l'entreprise. Mais que faire ? Le verrouillage des applications peut aider, mais un collaborateur ingénieux apportera bientôt une nouvelle application ou travaillera simplement avec son propre téléphone portable via le wifi interne de l'entreprise. Les services cloud ne peuvent donc pas être simplement ignorés, même si la stratégie informatique prétend le contraire.

 

Qu'est-ce que cela signifie pour les entreprises et la sécurité ? Qu'il n'y a pas moyen de contourner les services cloud. L'objectif doit être de fournir aux collaborateurs les outils les plus efficaces et de contrôler le système afin d'éviter toute initiative personnelle. La solution réside dans le cloud computing.

 

Le cloud couvre une large palette de services : des services individuels tels que le partage de fichiers, la sauvegarde ou la gestion des appareils jusqu'à l'exploitation de l'ensemble de l'infrastructure informatique dans le datacenter d'un fournisseur de cloud. La tendance est clairement à l'externalisation : Toujours plus d'entreprises sous-traitent de plus en plus de services à des professionnels. Ils doivent se concentrer sur leur cœur de métier pour survivre dans une économie de plus en plus exigeante. Ainsi, ils assurent également une sécurité accrue et obtiennent la satisfaction de leurs collaborateurs.

Dropbox fonctionne aussi dans le cloud.

Revenons à l’exemple de Dropbox : l'application, extrêmement efficace et populaire, peut continuer d’être utilisée par les employés, mais doit être contrôlée par le service informatique. Ce qui, en pratique, signifie : l'accès est sécurisé deux fois avec des données d'accès via le cloud.

Les collaborateurs doivent s’identifier sur chaque appareil pour utiliser les fichiers d'entreprise et un compte contrôlé. Les données d'entreprise ne peuvent même pas quitter le cloud sécurisé, mais restent la propriété de l'entreprise. Ainsi, impossible de mélanger le privé et le professionnel.

 

Cela fonctionne aussi avec d’autres applications. Les services cloud assurent l'administration centrale des applications sur tous les terminaux tels que les PC, les ordinateurs portables, les tablettes ou les smartphones. Des fournisseurs de services cloud bien positionnés proposent même des outils de partage de fichiers similaires à Dropbox. L’avantage : les données se trouvent en Suisse dans le propre cloud de l'entreprise et non sur un serveur à l'extérieur du pays.

D'un casse-tête à la sérénité.

Ceux qui portent un regard critique sur le cloud n'ont pas à renoncer d'un seul coup à leur propre infrastructure. La direction peut progressivement évoluer vers le cloud. L'idée que les données ne sont plus stockées sur le propre serveur de l'entreprise, mais quelque part à l'extérieur, est souvent un casse-tête pour la direction au début (même si le datacenter est situé à quelques kilomètres seulement en Suisse). Mais si, par exemple, l'entreprise externalise la sauvegarde dans un premier temps, la direction peut s'habituer au cloud et faire peu à peu confiance à la technologie.


 Les avantages se font ressentir, un bon sentiment s'installe.

 

On peut alors penser que son propre serveur et la sauvegarde n’étaient peut-être pas sécurisés à 100 %. Que se serait-il passé s'il y avait eu un incendie ou lors d'une inondation ? Si quelque chose arrive à l'entreprise et que les bureaux doivent fermer pendant quelques jours, cela peut avoir des conséquences dramatiques pour l'entreprise. Ce n'est pas le cas avec tous les services obtenus à partir du cloud : en effet, il est possible d’accéder à ces données ou à ces applications de partout. Le seul matériel requis est un terminal, p. ex. un PC, un ordinateur portable ou une tablette et un accès à internet. Pour rappel : l'entrée dans le cloud peut être progressive, par exemple via des services individuels.

Enfin un service informatique productif.

De nombreux services cloud facilitent le travail du service informatique et permettent de gagner du temps. Le service IT peut alors se consacrer au développement de tâches pertinentes pour l'entreprise, stimuler l'innovation et disposer de plus de temps pour la stratégie informatique. Il peut enfin travailler de manière productive et ne doit pas constamment réparer les pannes et fournir un support. Changer la bande tous les jours et la mettre sous clé dans le coffre-fort ? C'était hier, car avec les services cloud, de nombreux processus peuvent être automatisés.

Budget au Franc près.

Savez-vous combien coûte votre informatique aujourd'hui ? Si la réponse est oui, savez-vous combien votre informatique coûtera demain ? Que se passe-t-il si le matériel tombe en panne ? Outre le mécontentement des collaborateurs, cela implique des dépenses que vous n'avez inscrites au budget qu'à titre de réserve de sécurité.


 Il est extrêmement difficile d'établir un budget pour toute une infrastructure informatique - et surtout de s'y tenir.

 

Le cloud apporte également des avantages en termes de coûts : il offre une transparence des coûts grâce à des prix basés sur les besoins. Le budget pour la nouvelle année, que le responsable informatique a récemment présenté avec conviction, sera respecté. Parce que le support, l'investissement dans de nouvelles infrastructures, l'exploitation et la maintenance, tout cela n'est plus nécessaire.

 

Le fournisseur de services cloud s'assure que le service est disponible, vous n’avez plus à vous occuper de rien. Ce qui est pris en compte, c’est l’utilisation, idéalement par collaborateur. Les coûts peuvent donc être budgétisés au franc près.

Les avantages des services cloud.

  • Concentration totale sur l'activité principale
  • Fiabilité et disponibilité maximales de l’IT
  • Évolutivité fluide ? (prend en compte la croissance et les changements structurels de l’entreprise)
  • Intégration rapide de sites, d’utilisateurs et d’appareils supplémentaires
  • Portail client pour faciliter l’enregistrement et la gestion des utilisateurs
  • Accès sûr aux données et applications de partout
  • Transparence maximale des coûts et vérité des coûts, aucun cycle d'investissement, coût total de possession clairement limité par utilisateur et par mois
  • Aucun soutien ni support requis
  • Accès sécurisé aux applications et aux données via une connexion chiffrée

Lorsque l'on considère les avantages, on comprend pourquoi il est difficile d'échapper au cloud. Comme dans de nombreux domaines, les nouvelles technologies sont d'abord utilisées dans la sphère privée, puis adaptées au monde de l’entreprise. Ce fut la cas avec les réseaux sociaux ou les tablettes. Et il en va de même pour le cloud, avec le petit inconvénient que les services sont malheureusement souvent utilisés sans le consentement ou la connaissance de l'IT et sans stratégie.

 

Paradoxalement, c'est précisément le cloud qui apporte la solution à l'utilisation non autorisée des services cloud privés. Un fournisseur de cloud expérimenté peut répondre aux exigences de vos collaborateurs qui trouvent leur source dans leur usage privé de la technologie.


Quelle que soit votre approche du cloud, qu'il s'agisse d'une approche progressive ou d'un grand pas vers le cloud, n'oubliez pas que vos collaborateurs travaillent peut-être déjà dans le cloud. Parce qu’on n’échappe pas au cloud.

Stefan Schmid

L’auteur et spécialiste cloud.

Stefan Schmid fait partie de la famille Bechtle depuis 19 ans et est responsable de la planification et de l'intégration des solutions serveur client individuelles. En tant que conseiller client, il considère que sa mission personnelle est de rendre les clients non seulement satisfaits mais aussi heureux. Pendant son temps libre, il cultive les baies et les vignes - 15 différentes pour être précis.

 

Stefan Schmid

Cloud Sales