Unberechtigte Vorurteile – das Arbeiten in der Cloud

Savoir plutôt que croire - finissons-en avec les préjugés les plus courants.

 

De Rafael Lambauer | 21.11.2017

 

Dans la deuxième partie de notre série de blog intitulée « Préjugés injustifiés », nous nous intéressons aux préjugés qui entourent le travail dans et avec le nuage.

Quelles sont les préoccupations des entreprises et de leurs décideurs quant à la manière dont les services cloud modifient leur vie professionnelle quotidienne ? Quelles sont leurs inquiétudes ?

Vous allez aussi découvrir ici qu'il existe des doutes justifiés et qu’il vaut la peine de choisir avec soin son fournisseur de cloud.

1. « Avec le cloud, la dépendance augmente. »

C'est probablement l'argument le plus fréquemment mentionné contre le cloud. À première vue, cela peut sembler compréhensible, après tout, on remet quelque chose nous appartenant entre les mains de quelqu'un d'autre. Ainsi, on ne possède plus devant soi qu’un seul client léger - également appelé « grille-pain » par les mauvaises langues - et on doit faire confiance au fournisseur d’accès en espérant qu’il comprenne son travail.

 

Mais en abandonnant tout ce travail fastidieux, vous pensez que les possibilités de modification de la structure de votre propre informatique sont impossibles, n'est-ce pas ? Bien au contraire ! En effet, grâce au cloud, la dépendance à l'égard d'un fournisseur de services informatiques disparaît, en particulier dans les domaines du matériel client, du réseau et des solutions logicielles.

 

Les licences pour les nouveaux collaborateurs peuvent être attribuées en quelques clics seulement et les clients légers ne sont pas liés à l'utilisateur et peuvent donc être utilisés par tous. Si les besoins en espace de stockage changent, le fournisseur informatique peut étendre ou réduire l'espace de stockage à la demande dans les plus brefs délais sans avoir à acheter du nouveau matériel coûteux ou même à rester inactif. Le client deviendra également plus indépendant dans son choix de fournisseur de solutions logicielles. Un fournisseur de cloud comme Bechtle est neutre et indépendant en ce qui concerne les solutions logicielles et travaille en collaboration avec les partenaires choisis par le client. Les besoins locaux et individuels peuvent également être satisfaits, comme par exemple le choix du fournisseur réseau.

 

En bref, le cloud vous donne une plus grande indépendance, notamment parce que vous avez moins de capital immobilisé dans le matériel et l'infrastructure.

2. « Les conditions peuvent changer à tout moment à mon désavantage. »

Une fois que vous avez choisi un prestataire et que toute la migration est effectuée, le partenaire contractuel peut-il soudainement modifier les conditions en évoquant des prétextes fallacieux ? Les coûts augmentent et vous êtes alors complètement à sa merci... Absolument pas ! La durée du contrat et les prix doivent être clairement définis lors de la conclusion du contrat. Avec des partenaires sérieux, les clients ont la possibilité d'annuler.

 

Bechtle mesure en permanence la performance de ses services ainsi que son prix et sa rentabilité sur le marché. Ce n'est que de cette manière que nous pourrons maintenir notre compétitivité et ainsi développer des offres attrayantes pour nos clients. 
L'expérience a montré que, sur le long terme, nos clients peuvent même s'attendre à une diminution du coût total de possession (TCO - Total Cost of Ownership) par utilisateur. Plus longue est la collaboration, plus bas sont les coûts. Et - ce qui va de soi pour nous - cette économie est directement répercutée sur les prix au client.

3. « L'insolvabilité d'un prestataire peut me ruiner. »

C’est vrai que ce préjugé n’est pas totalement injustifié. C'est un argument très réel et souvent sous-estimé, voire négligé, dans le choix d’un prestataire. Nous rappelons toujours aux décideurs IT d’en tenir compte. Si le fournisseur devient réellement insolvable, vous, en tant que client, avez également un problème majeur.

 

Si l'électricité pour le datacenter ne peut plus être payée, tout s'arrête. En tant qu’utilisateur, cela ne vous coûte pas seulement beaucoup d'argent, dans le pire des cas vous perdez aussi toutes vos données. C’est pourquoi le choix d’un partenaire doit s’arrêter sur un partenaire stable financièrement. Bechtle peut se prévaloir d'une situation financière très solide. 


Grâce à une structure de capital saine, à d'excellents résultats commerciaux et à un actionnariat très large, nos clients n'ont pas à s'inquiéter. Ils peuvent et doivent se concentrer sur leur activité principale, car c'est exactement ce à quoi servent les services cloud.

 

Vous avez des questions qui vous tiraillent concernant le cloud ? Ou vous pensez que votre fournisseur actuel ne remplit pas ces conditions primordiales ?

 

N’hésitez pas à nous contacter, nous vous aiderons avec plaisir. 
contact

Rafael Lambauer

L’auteur et spécialiste cloud.

Rafael Lambauer a commencé sa carrière de spécialiste du cloud en tant que médiamaticien, il y a dix ans. Aujourd’hui, il officie comme conseiller client dans le secteur du cloud computing avec une spécialisation dans les secteurs des Managed Services et du cloud computing. Jusqu’à présent, son credo « avec un café et une analyse des besoins rigoureuse, on trouve toujours une solution. »  lui a toujours réussi. Que ce soit en voyage à explorer une ville, autour d’une bière entre amis ou en randonnée dans les Alpes, Rafael Lambauer adore découvrir de nouvelles choses et passer du temps dans la nature.

 

Rafael Lambauer

Cloud Sales