DAAS Mobile
24 août 2021

Adieu l’achat. Bonjour le « as a service »

Les signes sont partout : en 2021, les gens sont plus nombreux que jamais à dire adieu à la propriété et à dire bonjour à l’abonnement. Les modèles fonctionnant en « as a service » ont le vent en poupe. Et c’est un euphémisme. Des épopées boursières de Spotify à Amazon Prime, en passant par le nouveau forfait mensuel de Lyft : de plus en plus de personnes optent pour des services fluides plutôt que des produits statiques. Le monde qui nous entoure est en train de passer du CAPEX à l'OPEX.

Une courte histoire de la consommation : de l’achat à l’abonnement.

Il existe deux principales raisons du changement de la société vers un modèle as a service :

  • C’est une nouvelle traduction de l’économie circulaire afin produire des biens et des services de manière durable. 73% des Français citent le caractère environnemental comme un bénéfice de l’abonnement (Source : Etude « End of Ownership 2020 »).
  • La pression sur le pouvoir d’achat : aujourd’hui, l’endettement pour la consommation n’est plus considéré comme une « nécessité ». Les consommateurs souhaitent bénéficier d’une plus grande flexibilité dans les paiements afin de bénéficier d’expérience qualitative à moindre coût.

 

Le « as a service » et l’abonnement en chiffres.

Selon l’étude Subscription Economy Index (Etude Zuora menée avec le cabinet Harris Poll sur les tendances de la consommation par abonnement publiée en Mars 2021), entre 2018 et 2020, on note une nette accélération des modèles as a service / abonnement.

L’habitude de l’abonnement a augmenté entre 5 fois et 9 fois plus rapidement que les modèles traditionnels au cours des 6 dernières années. Soit une croissance de 430 % en 9 ans. 72% des Français ont au moins un abonnement (2,5 en moyenne) contre 66% il y a 2 ans.

 

Le pourquoi ? La praticité des solutions.

as_a_service_models

Le fait que les solutions adoptant un modèle as a service soient pensées en mode « user centric » fait la différence et explique qu’elles remportent la mise. Le modèle as a service permet de mettre en place des produits et solutions pratiques et scalables. On peut facilement changer d’abonnement, augmenter celui-ci et avoir une offre premium etc.

La flexibilité est le maître mot.

Bref, le as a service permet à l’utilisateur final de disposer en permanence de solutions et de produits qui correspondent à ces besoins réels.

La meilleure réponse possible à l’évolution constante des usages.

Les usages changent. Et il est logique de dire que le digital accélère leurs mutations. En mettant au cœur de leur fonctionnement la « customer experience », les entreprises avançant sur un modèle as a service, à grand renfort de R&D, apportent de nouveaux usages aux consommateurs. La boucle est infinie, et les usages d’aujourd’hui ne sont pas les mêmes qu’hier.

En entreprise, c’est la même chose. Surtout quand on parle de transformation numérique. L’usage est, et a toujours été, le pilier de la transformation numérique. Nouveaux produits, nouvelles situations… etc. Beaucoup de paramètres font que les usages évoluent.

Dernier en date : la pandémie. L’apparition de la Covid-19 et le cycle de confinement et de couvre-feu dans l’Hexagone et dans d’autres pays, ont créé en entreprise de nouvelles habitudes : les collaborateurs travaillent à la maison alors qu’ils étaient en entreprise auparavant. Il n’est pas évident de demander autant d’agilité aux entreprises, qui doivent alors sans cesse, répondre à ces nouveaux besoins.

C’est pourquoi les modèles as a service restent la meilleure réponse possible à ces nouveaux paradigmes. L’usage étant devenu un levier de croissance (un usage optimisé est synonyme de performance) plutôt qu’un frein ou un obstacle, les entreprises ont tout intérêt à choisir les modèles as a service.

Une question reste sans réponse ?
N'hésitez pas à contacter notre expert Device as a Service pour plus d'informations.

 


Chloé Gardillou

Solution Consultant Modern Workplace & Mobilité

Tél.: +33 (0)3 69 06 34 34

chloe.gardillou@bechtle.com

Share article

Published on 24 août 2021.