ch | Français
Referenz Admeco

Situation de départ.

Depuis le cœur de la Suisse, Admeco AG fournit au monde entier des technologies médicales ultramodernes. L’entreprise située à Hochdorf près de Lucerne propose depuis plus de 30 ans des systèmes innovants et sûrs destinés aux salles d’opération modernes, aux salles de réveil et aux services de soins intensifs.

 

De l’infrastructure interne au cloud. Admeco AG fait partie des clients de Bechtle depuis 2008 et avant son passage au cloud en 2012, l'entreprise exploitait un serveur local dans ses locaux. L’installation était entretenue via un support sur site régulier puisque Admeco n’emploie aucun collaborateur IT. La solution interne était basée sur un environnement virtualisé et les utilisateurs travaillaient sur un environnement desktop standardisé. En 2012, des investissements matériels se profilaient, l’infrastructure locale ayant atteint ses limites. Admeco AG a demandé des offres pour deux solutions : une solution cloud et une infrastructure interne. Au final, ce qui a fait la différence ce sont les exigences cruciales auxquelles le cloud pouvaient répondre : la sécurité, la disponibilité et la stabilité.
 

Objectifs du projet.

Sécurité. Admeco n’exploitait pas de « véritable salle de serveur », se souvient Jelle van den Wildenberg, directeur d’Admeco AG. Il aurait manqué pour cela un dispositif anti-incendie sûr et une climatisation. Investir dans une infrastructure serveur aurait été fastidieux et coûteux et n’aurait pas garanti pour autant la sécurité. « La sécurité a toujours été très importante pour nous. Il ne s'agit pas tellement ici d’une protection contre le vol de données mais plus de la sécurité physique des données. » déclare Jelle van den Wildenberg. « La probabilité que les serveurs subissent des dommages est beaucoup plus élevée chez nous que dans un datacenter. Je suis convaincu que le Colozüri est un environnement très sûr. » Et si quelque chose devait tout de même arriver dans le datacenter de Bechtle, comme par exemple un problème technique, la redondance du système garantit la poursuite du fonctionnement. Dans le Colozüri, les données d’Admeco sont protégées par redondance conformément aux directives internationales les plus élevées, le standard dénommé Tier 4. La sécurité c'est aussi l’indépendance : si un incident devait se produire empêchant le travail dans les locaux de l’entreprise, grâce au cloud, cela ne signifie pas automatiquement une interruption du travail. « Si quelque chose se produit, je peux tout simplement tout débrancher à Hochdorf et continuer à travailler ailleurs, cela me plaît. » déclare Jelle van den Wildenberg. « Avec le cloud, nous sommes physiquement indépendants. »

Avec le cloud, nous avons pris la bonne voie, notre IT fonctionne à la perfection.

 

Jelle van den Wildenberg, Directeur, Admeco AG

Démarche.

Disponibilité et stabilité. Si l’on considère le nombre d’utilisateurs, Admeco est, avec 20 utilisateurs, une petite entreprise. « Pour nous, il est important que nous soyons dans un environnement professionnel. Aujourd’hui, le système est beaucoup plus stable, la disponibilité est excellente. » déclare Jelle van den Wildenberg. Grâce au cloud il n’y a plus aucune interruption empêchant les collaborateurs de travailler. Cela élimine donc aussi les dépenses non prévisibles générées par des travaux de maintenance et des réparations. Pour Jelle van den Wildenberg, la disponibilité et les coûts planifiables ont été deux arguments importants en faveur du cloud : « J’aime l’idée de ne devoir payer que ce dont j’ai besoin et de disposer en contrepartie d’un système stable. » La stabilité du cloud repose aussi sur la technologie de l’infrastructure IT utilisée dans le datacenter. Pour les petites entreprises, maintenir son propre matériel à la pointe de la technologie demande beaucoup de temps et d’argent. « L’IT est un secteur très dynamique qui progresse sans cesse, le matériel devient très rapidement obsolète. Quant on achète une technologie, on doit la rentabiliser sur quatre à cinq ans. » explique Jelle van den Wildenberg.

Solution.

Portail client. Admeco a accès à un portail client grâce auquel un administrateur peut saisir rapidement et facilement les nouveaux collaborateurs. Le nouvel utilisateur a accès au cloud en moins de 10 minutes. C'est pour Jelle van den Wildenberg un gros avantage car cela évite de faire appel à Bechtle pour ces tâches : « Le portail client est extrêmement convivial. Un nouveau collaborateur, également en Allemagne, est très rapidement relié au cloud et peut commencer à travailler. »

Avantages économiques.

Cas spécial des données CAO. Pour les fichiers de CAO 3D volumineux, les performances techniques ne sont pas encore suffisantes pour pouvoir travailler sans problème avec le cloud. Pour travailler avec les programmes de CAO, les dessinateurs se connectent donc parallèlement au cloud, à un second ordinateur local. Les données sont sauvegardées dans le datacenter pendant la nuit par synchronisation. Le site est relié via une connexion MPLS. Pour la gestion des terminaux, Admeco fait appel au support sur site de Bechtle et utilise différents services tels que les pare-feu, antivirus et ThinClients. Les collaborateurs situés en Suisse et également en Allemagne, accèdent aux données aussi facilement et avec autant de sécurité depuis leurs appareils mobiles que depuis leur PC au bureau. Jusqu'à aujourd’hui, Admeco n’a jamais regretté son passage au cloud – et ne le regrettera pas non plus à l’avenir, Jelle van den Wildenberg en est convaincu : « Avec le cloud, nous avons pris la bonne voie, notre IT fonctionne à la perfection. »