hochschule-luzer-header

Hochschule Luzern – Infrastructure de stockage en blocs puissante.

Le système de stockage en blocs existant à la Haute École de Lucerne a atteint ses limites et a dû être remplacé, d'autant plus que le contrat de maintenance et d'assistance avait expiré. Pour la nouvelle solution, l’HSLU mise à nouveau sur les technologies IBM. Aujourd'hui, deux systèmes Storwize V7000 offrent des services de stockage haute disponibilité, haute performance et évolutifs.

Données du projet.

Logo HSLU
  • Serveurs et stockage
  • Enseignement / Recherche
  • IBM
  • 250 > 1 500 collaborateurs

Situation de départ.

La Haute école spécialisée de Lucerne (HSLU) exploite trois datacenters sur trois sites à Lucerne et dans ses environs. Depuis 2012, un système de stockage par blocs basé sur le matériel et les logiciels d'IBM sert de système de stockage back-end pour l'infrastructure virtualisée. Les serveurs virtuels fonctionnent sur deux clusters vSphere dans une configuration de cluster extensible répartie sur deux datacenters principaux. La mémoire sous-jacente est mise en miroir de manière synchrone via les deux datacenters. Une disponibilité et une résilience élevées sont ainsi assurées.
 

 

Objectifs du projet.

Le contrat de maintenance et de support pour l’environnement de stockage en blocs existant a expiré début 2018. C’est pourquoi le service « IT Services » de la HSLU, responsable de l’informatique, a lancé un appel d’offres pour une solution de stockage en blocs à l’automne 2017. Le cahier des charges exigeait un cluster actif/actif sur les deux datacenters principaux avec une mise en miroir synchrone des données et un failover entièrement automatique. Le système devait mettre à disposition une capacité pour 200 To de données et offrir comme solution All-Flash assez de puissance pour les exigences futures.

De la livraison jusqu'à la mise en marche en passant par la preuve de concept, le projet de stockage en blocs s’est déroulé sans encombre et en peu de temps.

Tanguy Lemaréchal, Ingénieur système ICT

Démarche.

À la suite d’un appel d’offres avec quatre participants, un concurrent de Bechtle a initialement reçu le contrat pour une installation d’essai. Cette première démonstration de faisabilité a duré plus d'un mois et le fournisseur n'a pas été en mesure de fournir les performances souhaitées. La HSLU est alors revenue sur l’offre faite par Bechtle. Celle-ci reposait, comme le système précédent sur les technologies IBM.


L'ingénieur système responsable, Tanguy Lemaréchal, déclare : « Nous avions déjà acquis beaucoup d’expérience et de savoir-faire avec ces technologies et savions qu’elles fonctionnaient et étaient faciles à mettre en place. » Et, effectivement : en peu de temps, Monsieur Lemaréchal a été capable de construire pratiquement seul la deuxième preuve de concept et de la mener à bien : « De la livraison au système fonctionnant, tout s’est déroulé sans encombre. »
 

Solution.

Depuis début 2018, la nouvelle solution de stockage en blocs est utilisée dans les datacenters de la HSLU. Depuis peu dans chacun des deux datacenters principaux, un système de stockage IBM Storwize V7000 prend en charge les tâches de stockage en blocs. Avec le matériel, la HSLU utilise non seulement le logiciel de base V7000, mais également d'autres fonctionnalités telles que la compression et la mise en miroir de volumes.

 

Grâce aux performances supérieures des lecteurs SSD, le nombre de disques dans l'ensemble du système a pu être réduit par dix, ce qui permet d'économiser de l'énergie et de l'espace. Initialement, chaque système Storwize était équipé de 36 disques flash de 3,84 téraoctets en mode DRAID5. Ce qui donne une capacité nette de 116 To. Ce qui, d’après Tanguy Lemaréchal, correspond après compression à une capacité utilisable d’environ 190 To.
 

La migration des bases de données existantes a duré plusieurs semaines en raison des grandes quantités de données. La part du lion revient aux données système des quelques 350 serveurs virtuels. À cela s’ajoute les bases de données Microsoft-SQL et MySQL, les boîtes de messagerie Exchange ainsi que les fichiers de vidéos, de photos et d’archives. Et la quantité des données ne cesse de croître : l'université prévoit un taux de croissance annuel moyen de 20 %. Entre-temps, la capacité du nouveau système de stockage a déjà été augmentée.

Avantages économiques.

Comme pour la démonstration de faisabilité, Tanguy Lemaréchal a également été en mesure de mettre en place et de configurer lui-même le nouvel environnement de stockage productif. « J'avais déjà pris en charge le système précédent dès le début de son cycle de vie et j'ai ainsi pu prendre en main l'infrastructure V7000. »
 

Si quelque chose n'était pas immédiatement clair, l'ingénieur système pouvait compter sur le soutien de Bechtle et IBM : « Avec Bechtle, nous avons déjà mis en place de nombreux projets. Nous disposons toujours de bonnes informations, d’un soutien actif et d’un interlocuteur personnel qui répond à nos nombreuses questions. » Par exemple, lors de la mise en place et de la suppression de la fonction de haute disponibilité HyperSwap, qui a été largement accompagnée par Bechtle  - « certaines questions ont été soulevées en raison de notre environnement particulier. »

 

 

Référence complète.

pdf Téléchargement